Institut de formation aux carrières de santé

IFCS- infirmier (ISPITS)

Spécialité: kinésithérapie

informations conditions d’accès et débouchés

kinésithérapie IFCS infirmier

kinésithérapie IFCS infirmier

 

 

1. Définition de la profession

La kinésithérapie : c’est le traitement par le mouvement sous ses différentes formes. Elle vise la rééducation et la réadaptation des malades.
Un kinésithérapeute est un personnel qualifié, qui a reçu une formation appropriée en kinésithérapie. Il est appelé à rééduquer le patient en tenant compte de ses besoins physiques, psychiques et sociaux, et à participer avec les autres membres de l’équipe à l’analyse des besoins du pays dans le domaine de la Kinésithérapie et de la réadaptation physique des handicapés.

2. Conditions d’accès

décret no 2-13-658 relatif aux Instituts supérieurs spécialisés dans les métiers de la santé et les techniques sanitaires ( ISPITS). ( 30 Septembre 2013)

Dans le cadre de la réforme du système de la formation dans le domaine de la santé d’une manière générale et la médicalisation et les techniques sanitaires en particulier, vise à l’adapter avec les dispositions de la loi 01-00 relative à l’organisation de l’enseignement supérieur.
Le texte appelle à modifier l’appellation des instituts de qualification des cadres dans le domaine de la santé et à les remplacer par les Instituts supérieurs spécialisés dans les métiers de la santé et les techniques sanitaires. Cela aura pour but de les adapter avec les dispositions de la loi 01-00 et d’intégrer ces Instituts en vertu du décret n 2-03-201 fixant ainsi la liste des établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas des universités

Licence: Bac + prérequis spécifiques à la filière

Master: Licence ou diplôme équivalent.

Doctorat : Master ou diplôme équivalent.

 

3. Objectifs de formation

Partant de l’analyse de ces tâches, des exigences de la profession du Kinésithérapeute de l’évolution de la science dans ce domaine et des orientations de la politique sanitaire. Ce programme vise à préparer des futures Kinésithérapeutes capable de:

  • Rééduquer l’homme en tenant compte de ses besoins physiques, psychiques et sociaux
  • Utiliser des gestes efficaces et utiles en évitant les gestes nuisibles et des attitudes négatives
  • Réadapter les handicapés physiques et adopter une attitude positive à leur égard
  • Contribuer à la prévention de la maladie
  • Faire de l’éducation pour la santé
  • Contribuer à l’encadrement des élèves en formation
  • Participer avec les autres membres de l’équipe à l’analyse des besoins du pays dans le domaine de la Kinésithérapie et de la réadaptation physique des handicapés

Durée de la formation est planifiée sur trois années:

La première année doit permettre à l’élève:

  • D’acquérir les mécanismes d’approche du milieu et les principes qui le régissent
  • D’acquérir les bases sémiologiques et pathologiques élémentaires
  • De lui apprendre les bases générales auxquelles il aura notamment à se référer.

 

La deuxième année: est consacrée à l’étude de la pathologie; elle doit être envisagée en fonction des problèmes propres à la Kinésithérapie. Cet enseignement devra intégrer les données anatomiques, physiologiques et rééducatives se rapportant aux différents types de pathologie Parallèlement à cet enseignement, des stages complétant la formation, ces stages seront adaptés autant que possible à la pathologie et à sa rééducation enseignée, ils permettent aux étudiants un maximum d’assimilation et d’application pratique.

La troisième année est une année de synthèse des connaissances théoriques et pratiques, c’est aussi une période de complément de connaissances au cours de laquelle l’application des notions théoriques et pratiques acquises se fera dans les stages et où l’enseignement théorique s’orientera vers les techniques spécialisées. C’est l’année d’acquisition à l’indépendance dans les stages.

 

 

4. Champs d’exercice professionnel

Après l’obtention du diplôme, les lauréats sont affectés dans les différents services hospitaliers à savoir:

  • Les centres de rééducation fonctionnelle et de réadaptions.
  • Les services spécialisés.
  • Les centres médico-sportifs.
  • Ils peuvent aussi exercés en libéral comme salariés, ou dans leurs propres cabinets.

 

5. Profils de compétences

  • Avoir la confiance du malade.
  • Expliquer les consignes thérapeutiques au malade et à son entourage.
  • Elaborer et programmer un protocole kinésithérapique en fonction des objectifs a atteindra dans le temps et dans l’espace pour chaque patient.
  • Etablir les bilans et les contrôles de chaque semaine.
  • Présenter le malade en réunion d’équipe.
  • Veillez à la maintenance du matériel et des appareils.
  • Collaborer au sein de l’équipe sanitaire à l’observation et l’évaluation des besoins du pays en matières de santé.
  • Participer à l’éducation pour la santé.
  • Participer au développement de la recherche dans le domaine de la rééducation fonctionnelle.

 

 

N.B : Les Candidats étrangers présentés par leurs gouvernement et agrées par le gouvernement marocain peuvent être admis au premier cycle et au deuxième cycle dans les mêmes conditions de diplôme que les nationaux et après étude de leur dossier et ce dans la limite de 10% des places disponibles.

Référence: Rabat-Ministère de santé Maroc -Institut de formation aux carrières de santé

kinésithérapie IFCS infirmier Institut de formation aux carrières de santésite supmarocISPITS
Institut de formation aux carrières de santé IFCS- infirmier (ISPITS) Spécialité: kinésithérapie informations conditions d'accès et débouchés    1. Définition de la profession La kinésithérapie : c’est le traitement par le mouvement sous ses différentes formes. Elle vise la rééducation et la réadaptation des malades. Un kinésithérapeute est un personnel qualifié, qui a reçu une formation appropriée...